Juillet 1876: le 1er JSH, Journal Suisse d'Horlogerie

A lire l'édito de l'époque, il semble que la mission de cette publication qui figure parmi les plus anciennes du monde, soit restée intacte. Vivante aussi, l'envie de pouvoir se regrouper pour devenir une voix audible, un poids, un "organe officiel" de la branche. 

Sur la couverture du N°01/2019 (143ème année), cette 'une' légendaire côtoie un autre record, celui de la cage tourbillon la plus grande du monde, mise au point pour la marque Kerbedanz par Concepto. 

L'ancre et la plume, le Journal suisse d'horlogerie, 1876-2001, acteur et miroir de la culture horlogère

Il aura fallu l'analyse de 100'000 pages, ajoutée au soutien de l'Institut l'Homme et le Temps pour que ce livre soit publié. Issu d'une thèse estudiantine, il est l'oeuvre de Sébastian Vivas, ancien documentaliste du Musée International de l'horlogerie de La Chaux-de-Fonds (MIH), devenu historien, responsable du patrimoine chez Jaeger-LeCoultre puis directeur du Musée et du Patrimoine d’Audemars Piguet.

Il contribua aussi avec Franco Cologni à l'ouvrage La Grande Maison (Flammarion, 2006) ainsi que, avec un historien maison, à Audemars Piguet 20th Century Complicated Wristwaches (Watchprint, 2018).

Etonnante remontée dans le temps, cette soutenance d'histoire moderne et contemporaine (Université de Neuchâtel, juin 2001) retrace, sur cent vingt-cinq ans, l'épopée "du plus important organe de presse de l'histoire de l'horlogerie suisse". A la fois témoin de l'évolution d'une branche (valeurs, tabous et mutations), et vitrine-tribune, tantôt technique, politique ou professorale, il fut surtout vecteur de son identité.

CHF 18.76.--
chez www.watchprint.com

Sébastian Vivas historien, auteur du livre sur JSH, directeur du Musée et du Patrimoine d’Audemars Piguet

L'ancre et la plume, le Journal suisse d'horlogerie, 1876-2001, acteur et miroir de la culture horlogère